Le Rallye du cognac ressuscité par l’Anglais fou de voitures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Rallye du cognac ressuscité par l’Anglais fou de voitures

Message  Admin le Sam 22 Mar - 15:57

C’est l’histoire d’une course oubliée. Une épreuve autrefois inscrite dans le calendrier du sport automobile, réputée en France et à l’étranger, disparue depuis une cinquantaine d’années. Le "Rallye du cognac" a accueilli des pilotes de talent et marqué des générations d’amateurs de belles mécaniques (lire encadré). L’épreuve est en passe de remettre les gaz.

L’artisan ou plutôt le pilote de cette renaissance s’appelle Nicholas Brimblecombe. Un Anglais amoureux fou de voitures anciennes, fidèle du circuit angoumoisin des Remparts, propriétaire du logis du Paradis, à Criteuil-La-Magdeleine.

Son projet a largement dépassé le stade du rêve: il a calé des dates (les 30 et 31 mai et 1er juin), trouvé des coureurs prêts à participer à l’épreuve et défini le circuit à emprunter. La Grande-Champagne va ainsi voir défiler de belles anglaises d’avant-guerre, des MG, des Austin 7, "et quelques voitures françaises intéressantes, des Bugatti, des Renault et Citroën de compétition et de petites cylindrées", liste Nicholas Brimblecombe avec son accent britannique à couper au couteau.

"Il pourrait y avoir une vingtaine de voitures pour la première édition", envisage l’amateur de mécanique qui a sorti son impressionnant carnet d’adresses pour mobiliser les troupes. "Trouver des voitures et des pilotes n’a pas été un problème".



Lu dans la presse locale

Passionné d’autos de prestige, Nicholas Brimblecombe va faire revivre une course oubliée, autrefois inscrite au calendrier du sport automobile Les dates sont calées, des participants convaincus.

La fameuse "côte du Chillot"

Si tout se passe comme il l’espère, les bolides vont s’afficher le 1er juin sur la départementale 90, de Saint-Même-les-Carrières à Lignères-Sonneville, via Saint-Preuil. Avec la fameuse "côte du Chillot", l’endroit même où les voitures de course s’affrontaient il y a un demi-siècle. "Ce ne sera pas une course chronométrée comme autrefois, précise Nicholas Brimblecombe. Aujourd’hui, avec les normes de sécurité, on ne peut plus organiser de compétition sur routes".

Cette idée de ressusciter le Rallye du cognac, l’expert en voitures anciennes ne l’a pas eue brutalement. "J’ai entendu parler pour la première fois de ce rallye il y a une dizaine d’années, raconte-t-il. C’était en visionnant un vieux film consacré à cette course. J’avais gardé ça dans un coin de ma tête". Le cadeau d’un ami, en 2011, lui a permis d’en savoir un peu plus sur cette épreuve et fait jaillir l’idée. "On m’a offert le programme du rallye de 1961. Quelqu’un l’a déniché dans une bourse automobile en Angleterre".

Sa démarche est à la fois celle d’un féru de belles mécaniques, d’un amoureux d’histoire et d’un défenseur de la Grande-Champagne. "Quitte à proposer une course, autant que ce soit pour recréer une épreuve qui a déjà existé, explique-t-il. Et si on peut faire venir du monde en Grande-Champagne pour en vanter les atouts touristiques, c’est formidable".

D’après le pré-programme qu’il a établi (à confirmer), il pourrait y avoir une exposition, un concours d’état et une bourse automobile le vendredi 30 mai dans le parc du logis du Paradis, à La Magdeleine, un rallye touristique à travers la Grande-Champagne le samedi et une course de côte le dimanche, au lieu-dit Le Chillot, à Saint-Preuil. Nicholas Brimblecombe cherche encore des partenaires.

http://www.charentelibre.fr/2014/03/22/l-anglais-fou-de-voitures-ressuscite-le-rallye-du-cognac,1886284.php




avatar
Admin
Admin

Messages : 472
Date d'inscription : 23/12/2013
Age : 48
Localisation : Jarnac

Voir le profil de l'utilisateur http://club-asac.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum